top of page
Rechercher

Que veut dire Agile en Seine pour moi ?


Agile en Seine 2023, nous y étions !

Voici ce qu’en a retenu Pascale, habituée de la 1ère heure, qui n’a pas manqué une session de cette conférence, depuis sa création, en tant que sponsor, conférencière ou juste participante.


Agile en Seine (AeS) est essentiellement, pour moi, la rencontre de deux populations :

  • Des experts et des convaincus de l’agilité : essentiellement des coachs Agiles ou des consultants accompagnant les changements, ressources internes ou externes à une entreprise

  • Et des personnes plus novices : essentiellement des collaborateurs ayant à vivre ces changements ou des managers ayant à les lancer.

Ces 2 populations se rencontrent, échangent durant les pauses et partagent leurs expériences réciproques durant les conférences et ateliers.


C’est donc pour moi l’occasion d’enrichir mon réseau, même si je ne suis pas douée pour ça.


Mais surtout je considère AeS comme l’occasion de faire une pause, toujours bienvenue, dans mon quotidien opérationnel, de prendre du recul et de la hauteur sur mes activités.


Et puis c’est également le moment de revoir d’anciens clients et collègues et de prendre des nouvelles de mes « confrères et consœurs ». 😊


En tant qu’experte (aie ! mon complexe d’imposteur se réveille) je ne trouve pas toujours de quoi me nourrir dans toutes les conférences auxquelles j’assiste pendant ces 2 jours.


Mais il ne s’agit que de mon propre ressenti et tout le monde n’a pas les mêmes attentes, les mêmes besoins. Ce n’est pas tant que le niveau de la conférence n’est pas suffisant mais plus, ma foi, que je ne suis pas la bonne participante et c’est tout. Erreur de casting et de sélection pour moi dans l’agenda très fourni d’AeS. La conférence ne correspond pas à mes attentes du moment.


J’apprécie toujours les retours d’expérience effectués par des collaborateurs internes de l’entreprise (accompagnés ou pas par des experts sous-traitants). Même si je sais qu’il y a toujours une partie « langue de bois » car ce n’est pas simple pour une entreprise d’admettre ses erreurs (la communication « officielle » de l’entreprise bridant parfois la transparence souhaitée par les orateurs). Intérêt d’autant plus présent quand les mêmes entreprises reviennent d’une année à l’autre pour donner des nouvelles ou alors quand j’ai eu la chance de participer à cette expérience lors d’une mission précédente. 😉


Ce que je retiens des retours d’expérience auxquels j’ai assisté cette année :

  • « Agilité à l’échelle : Hériter de l’apprentissage individuel par les interactions (REX Thales) »

L’agilité, c’est s’adapter au changement avec promptitude et aisance. Et cela s’apprend ! Il nous faut apprendre continuellement à s’adapter à de nouvelles situations en utilisant nos précédentes adaptations et apprentissages aux situations passées. Utiliser, en quelque sorte, nos automatismes d’adaptation. Une fois cette agilité individuelle mise en place, il nous faut passer à l’agilité collective et là tout se joue dans les interactions.

Mots clés : flexibilité neuronale, principes de Steve Masson, interactions et blocages.

  • « On s’est bien plantés, mais nous avons appris ! (REX INSEE) »

L’introduction donne le ton « On ne peut pas apprendre du succès des autres. A la limite de ses échecs. C’est comme une plage naturiste il doit y en avoir un qui commence à se déshabiller afin que les autres se sentent plus à l’aise … ».

Pendant cette conférence, les 2 intervenants nous partagent avec humour les actions mises en place en regard de leurs croyances. Actions n’ayant pas, dans les faits, eu les effets escomptés. Mais ils ont appris !

Mots clés : bureaucratie, mode produit, consultant-héros, maturité agile.


Je trouve toujours 1 ou 2 conférences ou ateliers de découverte ou plus souvent de complétude de mes propres connaissances. Le public ciblé est alors essentiellement composé d’experts agilistes (« les coachs parlent aux coachs »).


Ce que je retiens des conférences auxquelles j’ai assisté cette année :

Les RH réinventent leurs pratiques de recrutement, d’intégration et de formation et de gestion de carrières. Et ce afin d’attirer et de conserver les talents agiles nécessaires à l’entreprise. Avec un mot d’ordre, piloter par les valeurs, mesurer l’adéquation à la culture d’entreprise.

Mots clés : kanban de recrutement, nouveaux métiers, motivation, feedback.

  • Atelier « Lego4UnFix »

Un atelier finalement sans Lego mais avec des cartes. Après une présentation rapide de différentes lois d’organisation, on passe rapidement à la présentation du modèle Unfix par la pratique. L’objectif est d’accompagner notre start up fictive à définir son organisation adaptable et flexible tout comme son environnement.

Mots clés : niveau de participation, typologies d’équipe, dépendance.

  • « Mettre en place un contrat en agile avec SAFe »

Une session présentée comme une conférence mais qui est en fait un retour de plusieurs expériences. Une introduction rapide rappelant, explications à l’appui, que mettre en place un contrat traditionnel dans un contexte de fonctionnement agile ne fonctionne pas. Puis, étape après étape, les bonnes pratiques de création d’un contrat agile sont présentées en détails.

Mots clés : engagement, exécution contrat, clause obligatoires et optionnelles, rôles, organisation.

  • « Avez-vous déjà vu un agiliste sur la banquise ? Quels impacts à la culture de votre organisation sur l’agilité »

Une conférence présentant les concepts énoncés dans le livre « Diagnosing and changing organizational culture » de K. S. Cameron et R. E. Quinn. Etape par étape, nous découvrons une démarche de transformation culturelle.

Mots clés : identification culturelle, 4 cadrans, compétences managériales.


Pour finir, Agile en Seine, c’est toujours des keynoter, en ouverture et fermeture, de qualité. Des invités hors du monde de l’agilité, de l’IT … qui nous apportent un regard complémentaire et percutant, avec un talent d’orateur hors pair.

  • Keynote d'ouverture : Julia De Funès - « Sens et responsabilité en temps de crise »

"Le leadership est une histoire d’authenticité plus que de technique". "La bienveillance entraine la confrontation, c’est-à-dire monter ensemble vers une idée plus juste qui dépasse les contradictions". "La confiance est un pari".

Mots clés : bienveillance, sens à ses actions, confiance, croire, courage managérial.

  • Keynote de clôture : Jean-Michel Fauvergue - « L’Agilité vecteur d’adaptation face à un environnement chaotique. «

Eléments comparés entre le RAID et le monde entrepreneurial.

La confiance entre les membres d’une équipe se doit d’exister et se forge par :

- Le travail répétitif pour avoir des automatismes

- Le relationnel travaillé sur des moments conviviaux, externes aux missions.

Mots clés : confiance donnée et suscitée, remettre du sens, gestion de crise, procédures.


En conclusion, Agile en Seine vaut le déplacement. Que vous soyez débutant ou expert vous reviendrez forcément de cette conférence en ayant appris quelque chose.


Pascale Pothin

Lead coach @Zen value






コメント


bottom of page